Brigitte Pellat

Poésie

Accueil

L'apesanteur du pétale

Traduire
Traduire

Écrire ce qu’on aime et composer sans trêve,

Traduire par plaisir, porté par le désir ;

Pour l’amour de la poésie, peindre le rêve.

 

Un monde, un univers au parfum de rotonde ;

Un songe comme un pont qui d’un fleuve profond

Unirait les berges pour les rendre fécondes.

 

Cheminement d'images au fil de la page –

Les mots que l’on polit avant de les offrir

Séduisent l’esprit sensible au beau ramage.

 

Maint insensible objet, maint logiciel stérile,

Font d’un langage humain chiffon que l’on confond

Et laissent après eux la coquille imbécile.

 

Ce poème fait partie du recueil L'apesanteur du pétale, Éditions Les Poètes Français, 2015.

Il a paru dans l'Anthologie poétique de Flammes Vives 2012, Volume 1.

@ Brigitte Pellat 2010
@ Société des Poètes Français 2015